Qui suis-je?

Une voyageuse, une docteure en psychologie, une étudiante de la vie et pour la vie, une bosseuse, une prof de yoga, une chercheuse, une danseuse, une rêveuse et une aventurière. J’apprends, je savoure, je partage, je donne, je pardonne et j’aime profondément. J’expérimente et je prends mon temps. Passionnée par le comportement humain, je suis auteure d’une thèse en psychologie sur les émotions et les transitions de vie. J’aime comprendre, accompagner et améliorer. Je suis reconnaissante. J’ai la tête dans les étoiles et sur les épaules. J’écoute le bruit de la pluie. J’imagine des formes dans les nuages. J’aime l’orage. Je me trompe et je doute. Je considère et je compatis. Je m’émerveille pour un rien. Je marche dans les montagnes et dévore les couchers de soleil. J’explore. Je n’attends plus mais je patiente. J’aime donner du sens et ressentir. J’accepte. Je m’épanouie et je vis. Pleinement et simplement. Je suis Sophie.

J’aime les gens qui pour briller n’éteignent pas les autres

Raphaelle Iovino

Mon activité

Docteur en psychologie et professeur de yoga, les liens entre mon activité professionnelle et le yoga sont devenus de plus en plus évidents au fil de ma pratique, de mes recherches et de mes formations. Dans une approche intégrative et complète, j’y ai trouvé de réelles méthodes pour faciliter la compréhension et la gestion des émotions au quotidien, réguler le stress mais aussi mieux accompagner les individus dans leur introspection et leur réalisation personnelle.

Mon voyage vers le yoga

C’est la danse et la psychologie qui m’ont conduites au yoga. Lors de mon arrivée en région parisienne en 2014, c’est grâce à une rencontre dans le milieu de la danse, Amélie, que je me suis lancée. Je ne la remercierai jamais assez. J’ébauchais mes premières postures et je m’essayais à la respiration. Le yoga m’a apporté calme et sérénité face à la vitesse de la vie parisienne et m’a donné de la force pour mener à bien mes activités de recherche, d’enseignement et d’accompagnement en psychologie. Puis, une application permettant de trouver des cours de yoga dans quasiment tout Paris est devenu mon meilleur ami. Durant 5 ans, j’ai pratiqué différents styles de yoga auprès de plusieurs professeurs. Puis, j’ai continué de prendre des cours « là où je me trouvais » comme chez Ajna Studio à l’île Adam avec le souvenir d’un stage de Yinyoga, les cours de hatha yoga tous les étés au studio Lolë à Biarritz ou chez Yoga with you à Bordeaux.

Désireuse d’approfondir ma pratique, sur la route des mes voyages j’ai réalisé une retraite de yoga auprès de Kayla Nielsen (800YTT), fondatrice de GlowYogaretreat, et Rivkaloha (500YTT) aux Philippines, sur la superbe île de Siargao. Là, à ce moment, à cet endroit, c’est devenu une évidence. J’étais là où je devais être. En dehors de la pratique, ce qui m’a le plus marqué c’est le support et la connexion du groupe. Ces personnes venues de chaque coin du monde, avec qui on se regardait timidement le premier soir et qui, dès le lendemain, sont devenus des amis, des frères, des sœurs. Et puis, les rencontres avec les locaux sur cette île du bout du monde…Aujourd’hui, tous autant qu’ils sont, leur place continue de grandir dans mon cœur.

Pendant mon périple à Siargao, j’ai eu la chance de pratiquer dans d’autres endroits inspirants : le Buddha Bar, le Lotus Shore, le White banana mais aussi au nord de l’île, à Santa Monica, un endroit perché dans la jungle face à l’océan Pacifique : le Jungle Garden.

C’est lors d’un voyage au Népal que j’ai découvert des aspects plus philosophiques du yoga. Ce pays m’aura profondément marqué. Pendant un trek de 15 jours dans les Annapurnas, j’ai pu admirer des temples aux influences hindouistes et bouddhistes qui parsemaient les montagnes. Celui d’Upper Pisang (situé à 3700 mètres d’altitude), visité au coucher de soleil dans une atmosphère énigmatique, m’a laissé sans voix.

Ce qui a rendu ce trek si « spirituel » ce sont les moulins de prières, sur lesquels sont gravés des mantras, que l’on actionne à l’entrée de chaque village. Ce geste symbolise chance, protection et karma positif pour le village. Sur le chemin, on retrouve aussi des pierres « Mani » gravées de l’inscription « Om Mani Padme Hum« , célèbre mantra bouddhiste tibétain qui traduit la compassion et la sagesse. Les monastères tibétains et les stūpas, monuments reliquaires, renforcent également cette ambiance mystique. Et puis tout ces drapeaux de prières colorés sur la route, au croisement de chemins, suspendus dans les villages ou encore à l’arrivée d’étapes importantes comme dans les cols. D’après les bouddhistes tibétains, le vent a une fonction de messager pour diffuser les inscriptions sacrées qui y sont inscrits. Enfin, à Pokhara, ville où s’est achevé le trek, j’ai pu faire une initiation aux bols tibétains. Forme de cloche inversée, ces bols chantant émettent des vibrations aux nombreux bienfaits (relaxation profonde, apaisement des émotions, libération des nœuds énergétiques, etc.). En plus des paysages himalayens incroyables, à travers ses aspects plus philosophiques du yoga, le Népal m’a ainsi invité à un véritable voyage intérieur.

Dans une autre ambiance, mon aventure pour le yoga a continué en Amérique centrale notamment au Nicaragua. Au cours des trois semaines passées dans ce pays, j’en ai profité pour pratiquer dans de nouveaux endroits notamment aux alentours de San Juan del Sur. J’ai passé six jours à « Eden on the chocolata », éco-lodge et centre de retraite de yoga. Un endroit paisible où sérénité et déconnexion sont de mises. Le shala offre une vue panoramique à couper le souffle sur la baie de Nacascolo. Un lieu magique pour pratiquer, notamment au petit matin et au coucher de soleil.

Puis durant quatre jours j’ai également pu pratiquer au sein du Dreamsea, un surfcamp proposant des cours de yoga en haut d’une construction ronde en bambou de trois étages appelée « Palapa ». Ensuite, c’est au Buena Vista Surf Club, près de la plage de Madera, que ma pratique s’est poursuivie. Pendant 4 jours, j’ai rarement été autant connectée à la nature pendant des séances de yoga. Perchée sur une colline, la terrasse panoramique est située au dessus de la cime des arbres face à l’océan pacifique, un endroit saisissant. Et en prime : des singes hurleurs autour de nous, une expérience impressionnante.

C’est naturellement que j’ai ensuite décidé de me former comme professeur de yoga et de passer mon premier 200YTT (200 heures de formation certifiées yoga alliance). Aujourd’hui, je partage ma pratique de yoga à travers mes cours et je l’associe à mes accompagnements en bien-être émotionnel et développement personnel. Et surtout, je continue d’apprendre et d’explorer.

Namaste.

%d blogueurs aiment cette page :